Ville de Bruges

La ville de Bruges est située au nord de l’agglomération bordelaise et compte environ 12 800 habitants en 2006.

Dans la dynamique du développement durable, le service espaces verts de la ville de Bruges a fait depuis plusieurs années certains choix économes en eau potable :

  • arrosage du stade Daugère à partir d’un pompage dans le lac de Lamothe,
  • embellissements de voirie par des arbustes et plantes vivaces, moins consommateurs en eau et plus durables que les massifs d’annuelles.

Toutefois, pour les places et sites emblématiques, demeuraient des aménagements fleuris, très consommateurs en eau. Or, les conditions climatiques de l’été 2005, avec interdiction d’arroser une partie de l’été, et dessèchement de ces massifs fleuris, ont amené le service espaces verts de la ville de Bruges à proposer une nouvelle politique d’aménagement des espaces verts, avec 3 objectifs :

  • réduire les consommations d'eau en commençant par les places de la commune les plus consommatrices ; 
  • améliorer la lisibilité des aménagements en les associant à des axes routiers : pour cela, le centre ville n’a pas été retenu dans un premier temps ;
  • réaliser des aménagements esthétiques, simples et originaux qui renforcent l’identité de la ville.

Contenu du projet

Le projet a débuté par l’étude des consommations d’eau d’arrosage. Quatre sites parmi les plus gros consommateurs ont été retenus.

Le projet lui-même consiste à supprimer les massifs fleuris alimentés par aspersion et à les remplacer par des structures métalliques, en bambou ou autre, sur lesquelles sont plantées des plantes grimpantes annuelles alimentées par du goutte à goutte. L’objectif est de créer des structures qui soient attrayantes été comme hiver, avec un aspect différent selon la saison (structure colorée nue ou recouverte lorsque la végétation bulbeuse ou grimpante est développée). Il est aussi envisagé d’abandonner l’arrosage des pelouses, et de minéraliser la base des structures afin de réduire la consommation d’eau et l’entretien.

Par ailleurs le service espaces verts a souhaité définir des projets qu’il était capable de réaliser en interne afin de valoriser les talents créatifs des membres de l’équipe, dans des domaines nouveaux et différents du jardinage (création, soudure, peinture, assemblage de structure…).

Enfin, il a fallu définir un thème d’aménagement pour chacun des sites. Celui-ci devait d’une part correspondre à l’identité du quartier et lui donner un sens identifiable ; et d’autre part être cohérent avec les autres aménagements déjà réalisés (par exemple : choux, grenouille et escargot en bronze sur 3 ronds-points).

Ainsi les aménagements suivants ont été définis :

  • Place du 11 novembre : transformation en prairie naturelle, et entrée N°6 : création de 3 nids en fer, qui évoquent la réserve naturelle des marais de Bruges ;
  • Place Villabois : apparition d’une chenille géante et souriante. Elle associe un rappel de la tradition maraîchère de Bruges à un aspect ludique à destination des plus jeunes.
  • Place Ladoumègue : conception d’une structure élancée et dynamique aux couleurs de l’olympisme, en lien avec les équipements sportifs situés à proximité.
  • Carrefour des avenues de l’Europe et Charles de Gaulle : évocation de la constellation Cassiopée, qui invite au rêve et à une atmosphère paisible.

 Actions menées début 2006 :

  1. suppression des parterres fleuris
  2. modification de l’arrosage et mise en place de goutte à goutte associés à des pluviomètres
  3. réalisation des structures dans les ateliers municipaux
  4. transport sur site et fixation des structures, plantation
 nidsbruges 359 chenillebruges 360
 Les nids  La chenille
 olympismebruges 363  cassiopeebruges 362
 Les couleurs de l'olympisme  Cassiopée

 

Bilan technique et financier

A partir du relevé des consommations d’eau de 2004 et du prévisionnel de consommation des nouveaux équipements (compte tenu de l’abonnement qui sera maintenu), le service espaces verts de la ville de Bruges a prévu les économies suivantes :

  • eau : 3 660€/an, soit environ 3 700 m3/an
  • tapis de fleurs : 255 tapis à 12€ pièce, soit 3 060€/an 
  • main-d’œuvre : 2 jours/an pour 2 agents, soit 430 €/an

 Par ailleurs les investissements réalisés sont les suivants :

  • fourniture : éléments de structure et de goutte à goutte : environ 7 000 €
  • main-d’oeuvre : les aménagements ont été entièrement réalisés par le service espace verts, et ont nécessité environ 1 semaine par site 

Globalement, la réalisation des nouveaux aménagements s’autofinance dès la première année.

 

Contacts

Interlocuteurs techniques

M. Claude LEON et Mme Marie PICARD
Service Espaces verts
87 avenue Charles de Gaulles
33520 BRUGES
05.57 16 80 80