Quelle nappe capter pour faire un bon geste pour l'environnement ?

Les principes du SAGE Nappes profondes

Le SAGE Nappes profondes de Gironde est un document à portée réglementaire sur la problématique des nappes profondes de Gironde. Pour plus de renseignements, aller sur le site dédié de la Commission Locale de l'Eau du SAGE Nappes profondes de Gironde.

Le principe essentiel est le classement des différentes nappes présentes sur le département, suivant différents secteurs, en nappes déficitaires, à l'équilibre ou non déficitaires. Les mesures prises imposent :

Gestion quantitative sage 451

> à l'échelle du département des bilans qui respectent l'équilibre entre les prélèvements et la ressource disponible.
Le SAGE fixe des volumes prélevables compatibles avec la gestion durable des ressources. Cet objectif impose des réductions de prélèvements dans certaines Unités de Gestion dites déficitaires, une stabilisation des prélèvements dans les unités à l'équilibre et permet d'envisager une augmentation dans les autres.

> à l'échelle locale, le maintien de pressions minimales dans les zones à risques, une meilleure prise en compte des zones les plus vulnérables et un suivi rigoureux de la qualité des eaux. Le SAGE fixe des contraintes fortes sur les niveaux piézométriques (pression de l'eau) dans les zones les plus exposées au risque. En cas d'alerte, des restrictions temporaires seront nécessaires sur ces secteurs.

Les nappes qui peuvent satisfaire des usages ne nécessitant pas une qualité "eau potable" et qu'il vaut mieux utiliser en remplacement de l'eau du robinet :

1) Les nappes non concernées par le SAGE Nappes profondes

  • les nappes alluviales : elles sont contenues dans les alluvions de sables, graves et galets présents en bordure des rivières. Les plus importantes du département sont celles de la Garonne, de la Dordogne et de l'Isle. Les ouvrages qui la captent ont généralement une profondeur de l'ordre de la dizaine de mètres et de forts débits sont possibles. Elles ne sont pas concernées par le SAGE Nappes profondes et sont représentées en gris sur la cartographie.
  • la nappe du sable des landes : est contenue dans le sable fin des landes sur toute la bordure Ouest du département. Les ouvrages qui la captent vont de quelques mètres à une vingtaine de mètres de profondeur. L'eau est souvent très riche en fer (attention aux taches sur la pierre !). Cette nappe n'est pas concernée par le SAGE Nappes profondes et est représentée en vert sur la cartographie.
  • le calcaire de l'Entre-deux-Mers : est contenu dans la formation Oligocène du calcaire à astéries. L'unité qui constitue le promontoire de l'Entre-deux-Mers étant déconnectée du reste de la nappe exploitée pour l'eau potable vers le sud-ouest et l'ouest de Bordeaux la Commission Locale de l'Eau a encouragé son utilisation pour des espaces verts par exemple. les ouvrages font généralement 60 mètres de profondeur et le risque d'échec est important. Cette unité est représentée en bleu sur la cartographie.
Nappes ok 455
Attention : tout forage de profondeur supérieure aux indications ci-dessus risque de capter une autre nappe que celle citée, qui bien souvent sera classée déficitaire et constituera une atteinte à l'environnement.

 2) le Cas de l'Eocène en zone Nord : une nappe du SAGE à l'affleurement sur une zone non déficitaire :

Cette nappe est la principale nappe déficitaire du département de la Gironde sur le centre et centre-est du département. Néanmoins pour les communes de la zone nord elle est considérée comme non déficitaire car proche des zones de recharge. Cette zone est matérialisée en bleu foncé sur le cartographie ci-dessous.

Eocene nord 457

Le cas de la CUB

La Communauté Urbaine de Bordeaux illustre bien cette difficulté de la gestion différenciée des eaux souterraines. Sur le territoire ou peut trouver des nappes non concernées par le SAGE utilisables en substitution pour les arrosages et nettoyages de bâtiment ou voiture :

  • la nappe du sable des Landes, vers Saint Médard en Jalles par exemple;
  • la nappe des alluvions de Garonne, vers Bègles et Villenave d'Ornon;
  • la nappe de l'Oligocène de l'Entre deux Mers vers les hauts de Bassens et Cenon;

mais également des nappes concernées par le SAGE non déficitaires, comme le Miocène vers Le Haillan.

Cependant, de nombreuses zones (dont Bordeaux) comprennent de l'Oligocène à l'affleurement, donc une nappe stratégique pour l'eau potable qu'il ne faut surtout pas exploiter pour des usages moins nobles !

En cas de doute, il vaut mieux consulter des spécialistes, et pour les projets de collectivités ou d'industries, pour des volumes importants, demander un avis préalable à la Commission Locale de l'Eau au travers de son secrétariat technique : le SMEGREG.