Nettoyage de la voirie ou du matériel

Pour le nettoyage de la voirie ou du matériel, il n'est pas indispensable d'utiliser de l'eau potable (et donc de l'eau des nappes profondes).

Pour le remplissage des laveuses par exemple,  il faut se poser la question de l’origine de l’eau. Les solutions doivent être étudiées au cas par cas, mais on peut citer comme réalisations possibles :

  • le captage d’une source, ou d’un ruisseau pérenne. De très faibles débits, de l’ordre de quelques mètres cubes par jour peuvent suffire, si un stockage existe. Ce stockage peut se faire par le biais de citernes prévues pour l’utilisation de l’eau de pluie ;
  • la récupération d'eau de pluie, notamment si d'importantes surfaces de toiture sont disponibles ; 
  • la mise en service d’un forage ou d’un puits, sous réserve qu'il ne capte pas une nappe profonde concernée par le SAGE.

Et dans tous les cas, des économies sont possibles, en commençant par utiliser des nettoyeurs haute pression en remplacement les lavages à grande eau (pour les marchés par exemple).