PROJET MAC Eau

 

Logo MAC Eau finalFace à l’enjeu quantitatif de la ressource en eau, l’optimisation des usages doit rester une priorité. Beaucoup d’actions d’économie d’eau sont connues et mises en œuvre sur les territoires français et européens. Elles ont pu aboutir à des économies d’eau sans toutefois les mesurer précisément.
Dans ce cadre, le projet MAC Eau (MAîtrise et Consommation d'EAU) souhaite apporter un nouvel éclairage avec la mesure de l’impact d’actions d’économie d’eau potable à l’échelle d’un territoire (la Gironde), impact sur la consommation et les prélèvements, et en proposant une méthodologie efficace transposable à d’autres territoires français et européens.
Ce projet s’inscrit dans la démarche mise en place en Gironde avec le SAGE Nappes profondes, dont une priorité est l’optimisation des usages en vue de diminuer les prélèvements dans les nappes profondes déficitaires.

 Pour télécharger la plaquette : Plaquette MAC Eau.

Actions du projet

Le projet MAC Eau est composé de 3 volets :

distribution de 80 000 kits hydro-économes : ces kits sont distribués gratuitement sur le département girondin aux abonnés volontaires sur les territoires retenus. L’intérêt de cette distribution est la mesure de l’efficacité de ce type de matériel sur la consommation ;

-installation de 70 récupérateurs d’eau de pluie : la récupération d’eau de pluie peut être, sous réserve des moyens mis en œuvre pour sa réalisation, une mesure intéressante à mettre en œuvre dans certains secteurs. A ce titre, l’installation de ces récupérateurs se fera exclusivement sur le bassin de la Pimpine, identifié comme pertinent ;

- mise en place de modulateurs de pression sur le réseau du syndicat des eaux du Blayais : la réduction de la pression sur des portions adaptées peut contribuer à réduire les risques de casses sur le réseau, et par la même les pertes liées aux fuites. Ce volet exploratoire sera l’occasion d’évaluer la pertinence de la mise en œuvre de cet équipement.

 

Partenaires

Le projet MAC Eau regroupe 4 partenaires :

- le Conseil général de la Gironde (coordinateur du projet) :

o acteur de la gestion de l’eau sur le département de la Gironde, le Conseil général assure également le secrétariat administratif de la Commission locale de l’eau (CLE). Créateur de la Cellule d’assistance technique eau potable aidant les collectivités dans le suivi du fonctionnement de leur réseau, le Conseil général n’a cessé depuis la création du SMEGREG de valoriser la politique d’économie d’eau sur son territoire.
Son rôle dans le projet MAC Eau : coordination administrative du projet, communication, mise en œuvre d’actions (distribution de kits sur le syndicat de la Pimpine, dans les bâtiments collectifs, mise en place de récupérateurs d’eau pluviale), et analyse des actions.

- le SMEGREG (Syndicat mixte d’études et de gestion de la ressource en eau du département de la Gironde) :

o Etablissement public créé en 1998 par le Conseil général et la Communauté urbaine de Bordeaux, il a pour objectif la préservation de la ressource en eau du département au travers du Schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) Nappes profondes de Gironde. Il assure le secrétariat technique de la Commission locale de l’eau (CLE) pour le compte de laquelle il réalise les études techniques, juridiques économiques et financières, anime et suit la mise en œuvre de ce schéma.
Son rôle dans le projet MAC Eau : mise en œuvre et organisation de la distribution des kits sur le département, ainsi qu’analyse de l’impact sur le prélèvement.

- la ville de Mérignac :

o elle conduit depuis 2003 une politique volontariste d’économie et de gestion de l’eau sur ses bâtiments et équipements. Au travers de son agenda 21, elle affirme sa volonté de poursuivre la réduction de ses consommations (jusqu’à 30% entre 2002 et 2014). Pour cela, la ville de Mérignac s’attache à limiter les fuites sur son réseau, réduire les consommations, optimiser l’arrosage des espaces verts et sensibiliser la population à la préservation de la ressource.
Son rôle dans le projet MAC Eau : organisation de la distribution de 10 000 kits sur son territoire.


- le syndicat des eaux du Blayais :
o regroupant 33 communes du Nord de la Gironde, le syndicat intercommunal d’alimentation en eau potable du Blayais assure l’alimentation en eau potable de plus de 38 000 habitants. Depuis 2010, il peut s’appuyer sur une sectorisation détaillée de son réseau, outil d’analyse indispensable pour l’optimisation de la recherche des fuites et l’amélioration du rendement de son réseau.
o son rôle dans le projet MAC Eau : mise en place de régulateurs de pression sur son réseau d’eau afin d’optimiser son fonctionnement et diminuer les fuites, mesure de l’impact sur l’indice linéaire de pertes.

 

Cadre et financement du projet

Le projet MAC Eau fait partie du programme LIFE+ Environnement de l’Union Européenne, dont l’objectif est de contribuer au développement et à la mise en œuvre de la politique et du droit en matière d’environnement.

LIFE+ est l'instrument financier pour l'environnement et la conservation de la nature. Depuis 1992, le programme Life a cofinancé 3 708 projets, contribuant à hauteur de 2,8 milliards d'euros à la protection de l'environnement. La Commission lance, chaque année, un appel à propositions pour les projets LIFE+ en Europe et dans certains cas pour d'autres pays hors Union Européenne.

Le programme LIFE+ a été doté d'un budget total de 2 143 milliards € pour la période 2007-2013. Plus de mille candidatures ont été examinées suite à l'appel à projet, clôturé en juillet 2011. Au final, 202 projets ont été retenus, pour un financement global de 268,4 millions d'euros. Ces projets prévoient des actions dans les domaines de la protection de la nature, de la politique environnementale, du changement climatique ainsi que de l'information et de la communication en ce qui concerne les questions environnementales

En France, 13 projets ont été retenus, qui totalisent un soutien de 36,5 millions d'euros. Une forte progression par rapport à la précédente édition, où huit projets avaient été sélectionnés.

MAC EAU fait partie de ces projets retenus au titre de l'appel 2011. Il a débuté le 16 juillet 2012 et se terminera le 31 décembre 2016.
Le budget total du projet est de 1 886 476 €. Il est financé par :
- l’Union Européenne à hauteur de 50 %,
- l’Agence de l’eau Adour-Garonne (20%)
- le Conseil régional d’Aquitaine (10%).
Le complément est apporté par les différents partenaires sur leurs fonds propres.

 

partenaires maceau